Vous êtes ici:   Home Publications AAYE Working Paper Series
AAYE Working Paper Series

DocumentsDate added

Order by : Name | Date | Hits [ Ascendant ]


Au Cameroun, moins de 20% de la population a accès à des services financiers (Banque mondiale, 2014). En dépit des développements apparents du système financier camerounais, peu de ménages en profitent au détriment des besoins croissants de la vie moderne. L´objectif de cet article est d´identifier les difficultés et les discriminations auxquelles les femmes rurales camerounaises font face en matière d´accès aux services financiers et d´analyser les perspectives d´une meilleure adaptation des stratégies visant à renforcer l´inclusion financière et le développement  rural  à travers l´activité du « mobile-banking ». Ainsi, une recherche selon l´approche descriptive  a été menée dans un premier temps en vue de dresser un état des lieux des niveaux de bancarisation au Cameroun. Dans un second lieu, dresser le profil des exclus financiers et déceler les facteurs qui influencent l´adoption du « mobile-banking »  par les femmes rurales. Les résultats montrent que les exclus sont principalement les femmes rurales non instruites, à faibles revenus et  sans activité. L´adoption du « mobile-banking » demeure timide en zone rurale mais les potentialités du secteur sont importantes pour le développement rural.

 

Mots-clés : Mobile banking-Inclusion Financière –Développement Rurale- Cameroun


This study attempts to  fathom the underpinnings of  money supply and Real money balance  impulseresponse  behaviorin  this  eraof  Financial  Innovations  in  Nigeria.  The  study  adopted  Vector Error Correction  model  and  Impulse  Response  analysis  approach.  Findings  revealed  that  there  is adjustment  in  the  equilibrium  in  each  year.The  Lag  of  Real  Money  balances  shows  a  positive correlation with money supply and lag of money supply is negatively correlated to money supply;the respective variables are  significant in the system.  The Impulse Response analysis revealsthe various responsiveness of Money supply and real money balances to the impulses looking into the future of ten years. Among the shocks of a positive standard deviation, monetary policy rate   will maintain a stability around zero for the next ten years over money supply and on real money balances while the shock in the exchange rate could be detrimental to Nigeria real money balance with a consistent negative  effect  for  the  next  ten  years.  Among  other  policy  actions,  a  purchasing  power  gain programmes like export promotion is advised.

Keywords:Financial  Innovation,  Money  Supply,  Real  Money  Balances,  Impulse  –Response,Vector Autoregression, Vector Error Correction Model, Interest rate. Nigeria.


Ce papier a pour objectif l´évaluation de l´impact réel des politiques financières mises en oeuvre en zone CEMAC. Pour le faire nous avons effectué une évaluation théorique et empirique du niveau de l´importance des politiques financières -notamment politique monétaire, de libéralisation, de développement financier et bancaire- dans la croissance économique en zone CEMAC. Les résultats de notre investigation économétrique ressortent le fait que les politiques de développement financier et bancaire exercent bel et bien un impact positif sur la croissance économique dans la sous-région CEMAC. De plus l´ouverture commerciale y est grandement bénéfique lorsqu´elle s´accompagne simultanément d´un approfondissement financier et vice-versa. D´autre part le développement bancaire exerce un impact négatif mais pris simultanément avec l´ouverture commerciale il devient favorable à la croissance. Les aspects de politique financière orientés vers l´approfondissement financier et dans une moindre mesure le développement bancaire via la réglementation et la supervision bancaire doivent donc occuper les premiers plans dans la politique appliquée dans la sous-région.

 


Longtemps restés  en marge du système bancaire classique, les opérateurs de l'informel considèrent  le « mobile banking » comme une correction de cette  discrimination. En fait, l´instauration de  transactions financières par la téléphonie mobile a apporté assez  de facilités dans les opérations financières des entreprises du secteur informel.  Ainsi la nécessité d'étudier les effets des transactions financières de téléphonie mobile sur la performance économique des PME informelles s´impose de plus en plus au regard du regain d´intérêt du sujet dans la littérature. Le but de cette étude est d´évaluer l'impact des transactions financières par mobile money sur la performance économique des entreprises informelles en Côte-d´Ivoire. L'étude est basée sur un échantillon de 400 PME informelles en Côte-d´Ivoire. A partir la méthode de l´appariement sur score de propension (PSM), l´évaluation d´impact montre à travers les effets de traitement que les transactions financières de téléphonie mobile ont permis aux PME informelles  d´accroitre la productivité du facteur travail de 16, 98 % .

 

Mots clés : impact, transactions financières, téléphonie mobile, performance économique, PME Côte d´Ivoire


Using panel database of 48 Sub-Saharan African countries from 2000 to 2013, this paper analyses the structure of housing finance in Africa, its determinants, and its impact on inclusive growth. Our empirical investigation provides the following findings regarding each questions of interest. Specifically, we find that market capitalization and urbanization are key positive determinants of housing finance while a post-conflict environment is conductive for greater housing finance development – this result suggests that housing finance is driven by demand and supply as any standard market. Besides, we find that housing finance development in Africa is not yet an effective tool for inequality reduction, given that it remains at a very earlier stage; however, we show that above a given threshold housing finance could be efficient for inequality reduction. Finally, housing finance is loosely positively related to greater economic development in Africa. All these findings suggest that policies to boost housing finance development in Africa should be viewed as measures that would yield fruit in the medium to long terms.

 

<< Start < Prev 1 2 3 4 5 6 7 8 Next > End >>
Page 4 of 8

Newsletter

Dossiers Spéciaux

New

Stop
Play

Partenaires

  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires

Language

English (United Kingdom)French (Fr)

Connexion



Suivez nous sur facebook, twitter

Photos

  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos
  • Photos

Agenda

Videos